On a interviewé David Mc Candless!






Designer d’information, David Mc Candless est l’un des premiers à avoir popularisé la visualisation de données sous forme graphique et de « belles images » avec son best-seller « Information Is Beautiful » (« Datavision » en français). Il travaille tant pour des médias que des ONG ou des entreprises. Son deuxième livre sortira à l’automne et l’auteur londonien se prépare à se lancer dans des visualisations beaucoup plus interactives.

Askmedia l’a rencontré à l’occasion des TechDays de Microsoft.

drugs

Comment définissez-vous votre travail ?

Le rôle du designer d’information est de trouver du sens dans les données, de trouver les modèles qui s’y cachent. Les données sont le nouvel or noir, elles constituent une mine d’informations. Il faut ensuite les représenter d’une belle manière, qui soit agréable à voir. La datavisualisation est le nouveau mp3 : elle permet de concentrer en une seule image une énorme quantité d’information.

Vous avez été l’un des premiers à populariser ce mode de représentation, qui s’est désormais beaucoup développé. Comment expliquez-vous ce phénomène ?

Je pense que désormais nous sommes prêts pour ce langage. Avec le développement d’Internet, les nouvelles générations sont de plus en plus habituées à appréhender les informations de manière visuelle et enrichie.

Est-ce que l’on ne tombe pas dans l’excès inverse, avec trop d’infographies et de data visualisations ?

Il y a beaucoup de mauvaises choses qui se font, c’est vrai. Mais je ne suis pas inquiet : ce qui est mauvais reste généralement au fond de la masse, et ce qu’il y a de meilleur ressort.

Comment trouvez-vous vos idées de sujets ?

Je pars toujours d’une question que je me pose. Je suis guidé par mon ignorance : quand je vois quelque chose qui m’interpelle dans l’actualité, j’essaye de trouver des données et de creuser la question. Je commence rarement à partir des données.
Ensuite, il faut arriver à trouver la meilleure façon de représenter l’information : que ce soit beau, que les gens aient envie de le regarder mais aussi que l’information soit juste.

Quelles sont les compétences les plus importantes pour faire du design d’information ?

Les compétences journalistiques. Il faut avant tout savoir concevoir, trouver le bon scénario pour raconter l’information. Et traiter les données, ce qui peut parfois être assez pénible. J’ai déjà utilisé des jeux de données d’open data sur lesquels il fallait passer beaucoup de temps à nettoyer les données, fusionner les catégories, etc. En outil, j’utilise essentiellement les Google Doc et Excel. J’ai développé plusieurs outils de visualisation, que je vais lancer bientôt.

Quelle est votre prochaine étape ?

Mon second livre va sortir à l’automne et je vais me lancer dans les data visualisations et web applications interactives : cela permet de présenter plus d’informations, de manière plus précise. C’est vraiment l’avenir. J’ai recruté plusieurs développeurs – dont un Français ! – et je pense que nous allons faire des choses très sympas.

Comments are closed.

 
Back to top