Ushahidi fête ses 5 ans

Ushahidi

Ushahidi est une société kenyane, essentiellement connue pour avoir développé une plate-forme de crowdsourcing via SMS, email, formulaire web permettant d’afficher des informations sur une carte. Cette plate-forme a été utilisée notamment en Haïti, pour crowdsourcer les lieux ayant besoin d’aide, et en Egypte (The Harass Map) pour signaler les agressions sexuelles. Concept révolutionnaire et profondément utile, la plate-forme Ushahidi fête aujourd’hui ses cinq ans et en profite pour faire son bilan. Cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder à l’article.

(VU SUR LE WEB) Du crowdsourcing pour améliorer les routes de Brest

Brest

La ville de Brest et la communauté d’agglo ont lancé leur version du célèbre Fix My Street. Le principe est simple : les internautes peuvent signaler, grâce à un formulaire en ligne, un problème constaté sur l’espace public. Ils doivent pour cela s’identifier, décrire le problème, localiser l’endroit en question sur la carte et éventuellement ajouter une photo descriptive. Les points reportés sont ensuite mentionnés sur la carte du site avec un picto indiquant l’état du traitement : en attente de modération, en cours d’instruction, traité ou programmé. Un bon... Read The Rest →

(VU SUR LE WEB) Aidez Mitt Romney à faire son plan fiscal

romney

D’après le Washington Post, un des rares points communs entre Mitt Romney et Barack Obama est que tous deux ont annoncé vouloir réformer le système fiscal américain. Romney souhaite ainsi réduire de 20 % les taxes individuelles, et de 30 % celles sur les entreprises. The Tax Policy Center estime que ces mesures coûteraient 840 milliards de dollars. Or, toujours selon le Washington Post, Romney ne détaille pas suffisamment la façon dont il compte financer cette réforme. Ses annonces ressemblent plus à un ensemble de promesses qu’à un plan d’action... Read The Rest →

(VU SUR LE WEB) La Royal Navy géolocalisée

royalnavy

A l’origine, il s’agit d’un énorme projet scientifique portant sur le changement climatique. Intitulé « Old Weather », il est dirigé par un ensemble d’institutions : The Citizen Science Alliance, l’Université d’Oxford, The international Atmospheric Circulation Reconstructions over the Earth, The Met Office (l’institut météorologique britannique), les archives nationales, etc. Le but : analyser l’ensemble des registres de la Royal Navy entre la fin du XIXème siècle et le début du XXème et les données de position et de météo qu’elles contiennent. Au total, près de 250 000 registres étaient à étudier.... Read The Rest →

 
Back to top