(VU SUR LE WEB) Les migrations intra-Berlin selon les données de l’annuaire téléphonique






Berlin-migr1

Berlin-migr2

Deux universitaires, chercheurs en urbanistes, Patrick Stotz et Achim Tack , se sont intéressés (sur leur temps libre, précisent-ils) aux migrations entre les quartiers de Berlin. Si l’angle n’est pas forcément nouveau, la source des données qu’ils utilisent est plus étonnante : celles des annuaires téléphoniques.

Pour les deux chercheurs, il est établi depuis longtemps que les annuaires sont une source intéressante de données, déjà utilisées à des fins scientifiques, pour établir des échantillons en sociologie ou évaluer la fréquence de tel ou tel nom de famille dans une région. Pour eux, il s’agit cependant d’une source encore sous-exploitée. Ils ont donc acheté le CD-rom contenant les annuaires téléphoniques allemands de 2004 à 2012. Ils se sont concentrés sur Berlin, et ont géocodé les adresses contenues dans ses données, arrivant à un jeu de données d’environ 50 000 entrées, correspondant à autant d’individus. Ils ont ainsi pu retracé les mouvements des habitants, d’un quartier à l’autre de la captiale.

La représentation sous forme de cartographie s’est imposée assez naturellement aux deux chercheurs, permettant de visualiser les quartiers « attractifs » et les flux entre quartiers. Et de tester également la librairie d3.js.

Les auteurs précisent cependant bien que ce projet est avant tout une expérience pour utiliser des sources de données différentes et qu’ils sont conscients que les annuaires téléphoniques sont peut-être une source dépassée et dans tous les cas, incomplète.

Un projet à prendre avec des pincettes, donc, mais dont le résultat mérite le coup d’oeil. A voir sur Mappable.info.

Comments are closed.

 
Back to top