(VU SUR LE WEB) Megabyte, gigabyte, terabyte… Remettez tout en perspective !






Le studio Information is Beautiful a encore frappé ! Cette fois, David McCandless et son équipe se sont amusés à convertir et comparer en bytes les volumes de différentes données digitales, analogiques ou organiques.

On apprend notamment qu’un homme crée 1760 gigabytes d’ADN par seconde grâce à sa production de sperme, soit près de 100 fois le volume des œuvres complètes de Mozart en MP3.

Plus impressionnant encore : le volume estimé de l’ensemble des données informatiques générées jusqu’en 2019 est 250 000 fois inférieur à celui de l’information génétique des microbes sur Terre.

tumblr_m2g7muYEkt1qgndmqo1_250

Pour accéder à l’ensemble de l’infographie et à ses terrifiantes révélations, cliquez sur l’image.

Bytessized

 

Comments are closed.

 
Back to top